Poele à granulés de bois

Comment fonctionne un poêle à pellets ?

Cette solution de chauffage exploite la chaleur dégagée par la combustion des granulés pour accroître la température de l’air ambiant. Son principe de base est donc le même que celui d’un poêle à bûches, à la différence près que la matière première n’est pas des morceaux de bois, mais des pellets. Ces derniers sont de petits cylindres constitués de copeaux de bois issus de l’industrie forestière compactés sans ajout de produit chimique.

L’avantage de ces pellets réside dans leur taux d’humidité : très bas (10% contre 20% pour des bûches), il leur donne un meilleur rendement énergétique, ce qui permet au poêle à granulés de bois de produire plus de chaleur à quantité de matière première équivalente, comparé à un poêle traditionnel.

Le poêle à pellets fonctionne de manière assez simple : les granulés sont brûlés, ce qui dégage de la chaleur, qui est alors diffusée dans votre intérieur. Les poêles sont aujourd’hui de plus en plus équipés d’un ventilateur qui permet de contrôler le flux d’air pour un chauffage homogène, et l’apport des pellets dans le foyer est automatique, grâce à un système de vis sans fin. Quant à la fumée dégagée par la consumation des granulés, elle est expulsée de l’habitat par un conduit de cheminé vertical ou horizontal, selon le modèle. Enfin, les cendres des pellets sont récupérées dans un réservoir qu’il faut régulièrement vider, bien que certains types de poêles à granulés s’en chargent automatiquement.

L’installation d’un poêle à granulés de bois chez soi

Cette étape est assez simple et rapide, d’autant plus que le poêle à granulés de bois est un équipement peu encombrant. La partie éventuellement la plus complexe est l’installation du conduit d’évacuation de la fumée, si votre logement n’en n’est pas déjà doté. Le recours à un professionnel est indispensable pour le bon fonctionnement de votre appareil, ainsi que pour des performances accrues : un installateur pourra en effet vous conseiller sur le meilleur emplacement pour votre poêle à granulés, puisque ce dernier impacte son efficacité. Le choix de la pièce (centrale pour chauffer celles voisines, au bas de la cage d’escalier pour chauffer l’étage,…) est donc important, raison pour laquelle l’avis d’un expert est à privilégier.

Le poêle à granulés de bois est souvent employé comme chauffage partiel, et s’accompagne alors d’une solution complémentaire qui permet de réchauffer l’habitat quand les besoins sont les plus forts. Toutefois, pour un logement bien isolé et peu étendu, le poêle peut assurer à lui seul le chauffage de toutes les pièces. Pour cette problématique également, l’expertise d’un professionnel vous sera utile.

Bon à savoir : un poêle à pellets peut être raccordé à plusieurs pièces, ce qui implique la pose de plusieurs conduits de diffusion de la chaleur, mais qui permet de chauffer une partie plus grande, voire l’intégralité, du logement.

Quel est le prix d’un poêle à granulés de bois ?

L’installation d’un poêle à pellets est comprise entre 3 000 et 6 000 €, ce qui est un prix plutôt abordable au regard d’autres solutions de chauffage comme une pompe à chaleur air-air, par exemple. Il faut ajouter à l’investissement initial le prix du combustible, dont il faut régulièrement refaire le « plein ». La tonne de granulés en sac, livrée à domicile, est aujourd’hui facturée 390 € environ.

Si les pellets sont 30 à 50 % plus chers que du bois brut, leur taux d’humidité plus faible leur offre une meilleure efficacité énergétique. Une tonne de granulés produira donc davantage de chaleur qu’une tonne de bûches, ce qui compense le surcoût.

Avec une matière première accessible (le bois est la solution de chauffage la moins onéreuse du marché) et un chauffage mieux maitrisé (avec notamment une diffusion homogène de la chaleur), le poêle à granulés de bois vous permettra de diviser par deux vos factures de chauffage.

Aides et crédit d’impôt pour l’achat d’un poêle à pellets

Le choix d’installer chez vous un poêle à granulés de bois vous permet de profiter du crédit d’impôt de 30%, autrement dit un remboursement partiel de votre investissement par l’Etat, calculé sur des bases fixes (8 000 € pour une personne seule, le double pour un couple). Vous pouvez également bénéficier d’aides financières locales (délivrées par l’Anah) ou encore d’un éco-prêt, qui vous permet d’emprunter à un taux de 0%, afin de rendre plus accessible cette solution économiques de chauffage. Ce qui vous permettra également d’amortir plus rapidement le coût du poêle à granulés de bois grâce aux économies induites par ce dernier !